securitePiste

Ca va faire boom !!!

Retour sur mercredi matin. Il est tombé pas mal de neige depuis 1 semaine et il y a eu du vent: ces seules observations doivent faire « clignoter les voyants ». Pour être confiants dans leur analyse, David (pisteur-secouriste, artificier, maitre-chien d’avalanche) et Gaylord (pisteur-secouriste et Guide Haute Montagne, nous reparlerons de lui dans un autre style) montent effectuer une série de tirs préventifs avec leurs collègues…

Bien difficile à comprendre ce manteau neigeux. Il évolue au fil du temps, passant parfois de stable a instable en quelques heures. Nous ne sommes pas dans le « coin des spécialistes » mais ce sujet pouvant toucher beaucoup de pratiquants de la montagne, voici un exemple simplifié de la semaine pour essayer de vous faire comprendre simplement la complexité du phénomène : (que les spécialistes ne voient pas là une analyse précise mais un exemple basé sur la situation approximative du moment). A l’horizontale la date, à la verticale un indice quelconque de stabilité (plus on monte plus c’est instable)

DSC04170

Samedi 15: risque important partout: Il fdait doux et humide, le manteau neigeux est inconsistant sur toute sa hauteur, les fortes pentes peuvent couler, les corniches peuvent céder (et ont partiellement purgées)

dimanche 16: légèrement plus frais: le manteau durcit au dessus de 1650m (le risque diminue au delà de cette altitude) mais reste mou en dessous (donc sous 1650m risque identique a la veille)

lundi 17: Pendant la nuit, il neige gras et la température diminue peu a peu; la neige qui tombe passe de « humide à sèche »: au sol elle se « soude » bien a la sous-couche qui elle même durcit grâce au froid. Le risque diminue largement.

mardi 18: en même temps qu’il continue a neiger (env. 10 cm au total), le vent d’Ouest souffle fort créant des accumulations à l’Est. (soit des zones à +0 cm et d’autres a +20 cm de neige fraiche) La sous-couche est maintenant bien stable grâce au regel, mais la couche de neige fraiche en surface l’est donc moins (formation de plaques a vent): risque différents suivant les orientations pour cette dernière épaisseur.

mercredi 19: les tirs arrivent a faire couler cette dernière couche, sur 5 cm au Nord et 20 cm à l’est. (soit proportionnel à l’épaisseur de la neige soufflée)

jeudi vendredi : Humidification du manteau le rendant plus « uniforme », pas assez de précipitations pour le rendre instable et ce pour toute exposition. Le « frais » en altitude durcit le manteau, augmentant la stabilité.

Samedi 22: léger regel, tout se « soude »: risque très faible quasi partout. L’après midi l’humidité diminue légèrement la stabilité.

Dans le futur? a l’heure où j’écris ces lignes, samedi am, il est annoncé beau et chaud demain. Voici plusieurs possibilités:

-le ciel se dégage en début de nuit: même si il fait une température positive la neige va durcir = risque d’avalanche très faible (par contre neige dure= risque dévissage pour les skieurs) jusqu’à ce que le soleil chauffe les pentes. Plus elle ramolliront plus le risque augmentera. Si le ciel ne se dégageait que dans la matinée, la neige serait bien moins dure et les risques augmenteraient plus tôt.

-S’il se mettait à pleuvoir de grande quantités d’eau, comme le « soleil+chaleur », la pluie humidifierai et « pourrirait » le manteau et le risque augmenterai proportionnellement.

-s’il se mettait à neiger la stabilité dépendrait de la structure de la neige en surface et du vent potentiel.

Conclusion: Tout cela pour vous dire que la stabilité d’un manteau neigeux n’est pas « on/off », et qu’une légère variation d’un des paramètre « vent-température-inclinaison-précipitations » peut parfois modifier radicalement le risque en très peu de temps. Alors renseignez-vous auprès des pisteurs + secours en montagne avant de sortir d’une piste, et n’oubliez pas que seul le domaine skiable d’une station est sécurisé et que si vous sortez d’une piste ce sera sous votre entière responsabilité. Etre muni du pack arva-pelle-sonde est INDISPENSABLE et ce même par risque faible (car même quand le risque est très faible il n’est pas nul !!!) et savoir s’en servir est juste impératif…

Vous pouvez aussi faire appel à des professionnels pour vous emmener en ski hors pistes: Moniteurs de Ski et Guides Haute Montagne. Bon nombre d’Accompagnateurs en Montagne proposent aussi des sorties raquettes à neige pendant lesquelles il vous expliqueront le phénomène « neige ».

Sur ce bonne glisse !!!

 

 


François Lesca • 24 décembre 2012


Article précédent

Article suivant

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié / Les champs requis sont marqués *

Live Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.