JP Frachon5
14

Guide Haute Montagne

Voilà plus de 30 ans que Jean-Pierre Frachon est Guide Haute Montagne. 30 années à vivre entièrement de ce métier à travers les montagnes des Alpes, de l’Himalaya, de l’Amérique du Sud mais aussi d’Auvergne, ses « montagnes de cœur », qu’il a toujours mis en avant tout au long de son parcours…

JP Frachon5

Il est le premier Français et 4e mondial a avoir gravi les « Seven Summits », soit les 7 plus hauts sommets des 7 continents (1991) . Il a réalisé des « premières Francaises » au Shivling, au Vinson, à la face nord du Kan Tengri, a parcouru des voies rocheuses de grande difficulté comme Le Nose à El Capitan (en seulement 2 jours, en 1979, une première à l’époque!), ouvert avec le regretté Denis Collangettes (le premier Guide Auvergnat) la « Voie des Auvergnats » au Grand Dru, et la liste est encore très longue…

En tant que professionnel, avec près de 80 expéditions avec clients, il est probablement le guide Français qui a le plus voyagé. Il fut le premier à emmener des personnes sur l’Amadablam, le Pumori, à une époque où il fallait tout équiper soi-même, et où il prenait aussi le soin de tout déséquiper.

Mais Jean-Pierre est avant tout un découvreur qui a placé l’aspect « humain » au tout premier plan lors de ses voyages. Pour lui, partir c’est aller à la rencontre des autres, les sommets n’étant souvent que des prétextes pour vivre des aventures humaines. Pour rendre ces aventures possibles il a co-créé l’agence de voyage « Atalante » en 1986, et pour que les voyageurs puissent partager leurs expériences, a fondé avec ses amis l’association « Il faut aller voir » en 1997, association (dont il est le président) qui organisera ensuite les « Rendez-vous du carnet de voyage » chaque année à Clermont Ferrand.

Bien difficile avec mes modestes capacités d’essayer de mettre en images un tel personnage… Je ne vous parle pas volontairement de l’autre alpiniste présent sur la vidéo, car j’espère le faire un jour  « à part entière »! (images du 11 janvier)

Alors ne voyez pas un « au revoir » dans ces images, car à un âge où la plupart des gens sont à la retraite Jean-Pierre est encore extrêmement actif. Toujours émerveillé par la montagne, il ne cesse de parcourir les pentes et les parois à une vitesse qui fait rêver bien des alpinistes et continue de s’engager dans des aventures d’ampleur comme « l’Europe par ses 27 sommets »  . Il faut donc voir un « A bientôt », puisque lorsqu’il lèvera un peu le pied professionnellement, peut être aurons nous la chance de passer un peu plus de temps avec lui…

Nota bene: Vous pouvez aussi découvrir Jean-Pierre à travers ses livres. Certains sont malheureusement épuisés comme « Vers les cimes, rencontres » (éditions Artémis) et « Les 7 sommets du Bonheur » (éditions Recto), mais pour « Everest 8848 m de bonheur » et « Sous le signe des Cimes » il en possède encore quelques exemplaires .  Si vous en voulez un exemplaire, signalez-le dans les « commentaires » et je vous enverrai ses coordonnées.


François Lesca • 20 janvier 2014


Article précédent

Article suivant

Commentaires

  1. Delphine 20 janvier 2014 - 10 h 01 min Répondre

    Magnifique …..un grand bravo au cameraman

  2. Arvernha Resorts 20 janvier 2014 - 10 h 55 min Répondre

    Chaudefour avec Jean-Pierre Frachon = une autre dimension !

  3. BERGZOLL Christian 20 janvier 2014 - 11 h 57 min Répondre

    Un trio magique : « l’autre alpiniste », puis celui qui porte la caméra et le regard si juste, et, bien sûr, et, surtout, celui qui est au cœur de chacun et de la montagne. Merci pour ce moment intense, magistralement filmé : un document précieux.

  4. nicomo 20 janvier 2014 - 13 h 48 min Répondre

    Bonjour,
    Le reportage est sympa, et je serai bien intéressé pour avoir les contacts pour les bouquins !…merci François…

  5. lodge de sagnove 20 janvier 2014 - 14 h 32 min Répondre

    De belles images, de l’humain , des sensations …un reportage qui donne envie de s’essayer à cette discipline , ici ou ailleurs…mais en auvergne avant tout !

  6. Isa PLANE 20 janvier 2014 - 17 h 46 min Répondre

    Frachon, un grand auvergnat, un alpiniste reconnu avec un palmarès long comme le bras mais modeste, humble, gentil ! l’école de la montagne quoi !

  7. Keuj 20 janvier 2014 - 19 h 03 min Répondre

    De belles images, de belles personnes, merci François !

  8. yoyo 20 janvier 2014 - 19 h 08 min Répondre

    Superbe video francois….
    L’arete est dans chaudefour mais ou exactement?

  9. nicolas geneix 23 janvier 2014 - 1 h 05 min Répondre

    magnifique image, je serai très heureux de pouvoir me procurer ces livres . Merci pour le reportage

    • flesca 23 janvier 2014 - 5 h 11 min

      sur votre mail perso!

  10. Cyrille Jallageas 23 janvier 2014 - 7 h 00 min Répondre

    Que d’humilité. Je suis toujours ravi de grimper à ses côtés à la salle… et quand je lui demande s’il a des projets, il me dit « oh, non, pas dans l’immédiat… Je pars dans quelques mois là-bas, et puis après là-bas… mais pas grand-chose ».
    Je serai ravi de savoir également où se trouve cette arête, mais des horizontales à Chaudefour, je n’en vois qu’une seule. Merci François ! Superbe !

  11. Christophe 23 janvier 2014 - 22 h 05 min Répondre

    Beau reportage. Merci François. J’en redemande !
    Pour l’arête je verrais bien le Graton 😉

  12. Julie Cheveau 8 février 2014 - 19 h 31 min Répondre

    Superbe reportage (bien filmé et bravos pour le montage), des commes ça on en redemande et on ne s’en lasse pas!
    Pressée de voir celui qui sera fait sur l’autre alpiniste (bien qu’il ait déjà quelques reportages france 3 à son actif!).

  13. Gondinand 28 janvier 2017 - 23 h 26 min Répondre

    Un grand bravo a Jean pierre ancien éducateur a Clermont Herbet(63).Quel alpiniste.. super!!!

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié / Les champs requis sont marqués *

Live Auvergne
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.